Dernière mis à jour:
MENU  ▼

LE BOMBEMENT DISCAL | Image fantôme malgré les symptômes

 

 

Trois types de hernie discale lombaire: bombement discale lombaire.


Le bombement discal en flexion, en extension et sous compression | l’erreur diagnostique | le secret des IRM dynamiques (ciné-IRM ou kMRI ).

Vous recevez un diagnostic de « bombement discal sans pincement de la racine nerveuse ». Le clinicien vous renvoie à domicile, mais vous ressentez toujours de la douleur au bas du dos, ou une douleur qui irradie au fessier, à la jambe, au mollet ou au pied. Voici ce que révèlent des études de tels cas : trois personnes sur dix ayant des symptômes de hernie discale n’obtiennent pas de confirmation par l’IRM conventionnelle. Cependant, il existe aujourd’hui une IRM dynamique (ciné-IRM), qui permet de visualiser la colonne en flexion et en extension, ce qui augmente la spécificité du diagnostic.

Voici les détails de l’étude

Pour les patients avec un disque intervertébral normal ou un bombement discal inférieur à 3 mm en position neutre :
  • 20 pour cent démontrent une augmentation de la hernie discale de plus de 3 mm en position d’extension et
  • 15 pour cent démontrent une augmentation de la hernie discale de plus de 3mm en flexion
    Pour les patients qui démontrent un bombement discal entre 3 et 5 mm en position neutre :
  • 13 pour cent démontrent une augmentation de la hernie discale de plus de 5 mm en position d’extension et
  • 8 pour cent démontrent une augmentation de la hernie discale de plus de 5mm en flexion
  • Pour les patients qui démontrent un bombement discal entre 5 et 7 mm en position neutre :
  • 11 pour cent démontrent une augmentation de la hernie discale en extension et
  • 6 pour cent démontrent une augmentation de la hernie discale en flexion
  • De plus, pour les patients qui démontrent un bombement discal entre 7 et 9 mm en position neutre :
  • 9 pour cent démontrent une augmentation de la hernie discale en extension et
  • 5 pour cent démontrent une augmentation de la hernie discale en flexion.
  • Conclusion

    Une augmentation significative du degré de la hernie discale lombaire se révèle durant la flexion et l’extension, comparativement à la position neutre. La ciné-IRM fournit de précieux renseignements cliniques sur le patient qui souffre de radiculopathie asymptomatique et dont l’IRM conventionnelle n’affiche aucun indice d’anomalie. Ceci se produit souvent en clinique; nous soignons avec succès des patients qui ont des symptômes radiculaires (engourdissement etc.) malgré une IRM déclarée normale en neuroradiologie.
    Source : Missed Lumbar Disc Herniations Diagnosed With Kinetic Magnetic Resonance Imaging. Spine, March 1, 2008 - Volume 33 - Issue 5.

    Gestion non chirurgicale

    La littérature scientifique encourage la gestion non chirurgicale de la hernie discale avant toute autre intervention. C’est là un des domaines de spécialité de notre clinique. Avec la méthode Cox®, la décompression de segments vertébraux comportant un bombement discal symptomatique est souvent atteinte en moins de 60 jours. Dans un cas de compressions causée par une extrusion ou une séquestration discale : si, après des soins de durée raisonnable, les racines nerveuses démontrent toujours des signes de progression de la compression, la décompression chirurgicale de la racine nerveuse peut être nécessaire; mais cette situation est peu fréquente.

     

    LES LÉSIONS DISCALES

     

    LE BOMBEMENT DISCAL ET LE LLP (ligament longitudinal postérieur )

     

    LA MICRO-STRUCTURE D’UN DISQUE INTERVERTÉBRAL

    Les anneaux fibreux qui entourent le disque et protègent le noyau pulpeux sont structurés en rang de 10-20 lamelles. L’orientation des fibres alterne d’une lamelle à l’autre afin de résister également à la tension due aux rotations bilatérales. L’angle des fibres collagéneuses est de 60 degrés par rapport à la verticale. ATTENTION : Le mouvement qui vous met à risque pour une hernie discale est de vous pencher vers l’avant avec une rotation en soulevant un objet. Plus l’objet est éloigné du corps, plus le risque est élevé.