Dernière mis à jour: 22 avril
MENU  ▼

.LISTE DES SYMPTÔMES ET MÉTHODE DE DIAGNOSTIC D'UNE HERNIE DISCALE LOMBAIRE

 

Liste des symptômes de la hernie discale lombaire.

Comment se fait le diagnostic d'une hernie discale?

Plusieurs années d'expérience clinique sont nécessaires pour distinguer une douleur sacro-iliaque d'une hernie discale. Le Dr Sicotte oeuvre exclusivement dans le champ des maux de dos depuis 1998. L’évaluation comprend une anamnèse détaillée de toutes vos douleurs au dos depuis la naissance, un examen physique (orthopédique, neurologique, musculaire) et, si nécessaire, un examen de l’imagerie ou la prescription de l’imagerie adéquate.

 

Symptômes d'une hernie discale lombaire

Douleur

La douleur affecte le fessier, le derrière de la jambe, le mollet, le dessous du pied et un ou plusieurs orteils. Le nerf sciatique circule dans les nombreux muscles du fessier. L'apparition de douleurs au fessier, mais sans douleur au dos, est souvent indicatrice d'une hernie discale. À ne pas confondre avec la douleur au fessier causée par une dysfonction du joint sacro-iliaque. La dysfonction du joint sacro-iliaque se manifeste généralement lorsque le patient se lève d'une chaise.

 

Picotement, engourdissement ou brûlement

Les patients souffrant d'une hernie discale ont souvent des sensations anormales : fourmillements, engourdissement ou picotements à l'arrière de la jambe, au mollet ou au pied. 

Choc électrique

La pression sur le nerf peut provoquer des sensations anormales comme une perte de sensation et des douleurs intenses dans la jambe et le pied.

 

Faiblesse musculaire

En raison de l'irritation des tissus nerveux, les réflexes peuvent être interrompus. Ceci peut causer une démarche anormale. Les réflexes peuvent être affectés, mais rarement en phase aiguë. Les faiblesses musculaires se présentent tardivement, dans la plupart des cas.

Les problèmes intestinaux ou de la vessie associés aux hernies discales sont importants; ils peuvent indiquer la présence du syndrome de la queue de cheval. Il s'agit d'une urgence médicale. Consultez immédiatement, si vous avez des problèmes d’incontinence ou de rétention urinaire/intestinale ou d’engourdissement autour des parties génitales.

La hernie discale peut être présente sans  toutefois être la cause de vos douleurs lombaires.

Les douleurs qui précédent une hernie discale

Lors d'une hernie discale lombaire, le renflement discal compresse le ou les nerfs rachidiens, le plus souvent le nerf sciatique. Il existe un petit espace autour du sac dural et des nerfs rachidiens, mais la hernie discale peut faire pression sur les structures nerveuses, causant des douleurs aux muscles fessiers, à la jambe, au mollet ou au pied.

Les symptômes avant-coureurs d’une hernie discale

Avant même de sentir une douleur à la jambe, les patients se plaignent souvent d’une douleur lombaire diffuse, au bas du dos. Ceci est dû à l’innervation des disques lombaires. Le tiers externe d’un disque reçoit son innervation du même niveau que les muscles qui croisent le segment en jeu. Il est donc normal que le système nerveux envoie des signaux de spasme avant que la hernie discale ne se manifeste.  Les patients ressentent des douleurs lombaires diffuses avant une période aiguë de sciatalgie.

 

Comment est causée une hernie discale ?

La hernie discale peut apparaître soudainement après un événement comme une chute ou un accident. Elle peut apparaitre progressivement en raison de mouvements répétitifs. L’arthrose lombaire intervertébrale en est fréquement une cause. Souvent, les gens qui souffrent d'une hernie discale ont une sténose du canal rachidien.

La sténose spinale réduit le canal rachidien, un problème qui provoque le rétrécissement de l'espace entourant le sac dural et les nerfs rachidiens. 

La méthode pour établir le diagnostic de la hernie discale lombaire

L’IRM (imagerie par résonance magnétique) est la méthode standard pour visualiser une hernie discale. L’IRM n'est utile que lorsqu'elle est utilisée en conjonction avec les résultats d'un examen physique.

L’IRM lombaire montre les tissus mous comme les muscles, le gras, les ligaments responsables des douleurs, qui ne sont pas visibles sur les radiographies.

Le pronostic de rétablissement d’une hernie discale est individuel

Vous devez compter entre 20 - 90 jours pour vous rétablir d'une hernie discale.

EXTRUSION DISCALE

L'extrusion discale est fréquente. Sa localisation anatomique à l'intérieur du canal change grandement le pronostic de rétablissement.

 

Résorption de 53 % d'une extrusion discale chez un homme de 36 ans avec soins de la Méthode Cox® (1973). Durée des soins : quatre mois. Imagerie avant et après une échéance de six mois.

 

Soins cliniques pour hernie discale lombaire