Dernière mis à jour:
MENU  ▼

SYMPTÔMES | PERTE DE SENSATION CUTANÉE ET DE FORCE MUSCULAIRE | HERNIE DISCALE CERVICALE |

DIMENSIONS DU CANAL CERVICAL

 

Afin de déterminer la dimension adéquate du canal vertébral de la région cervicale, 140 volontaires jugés normaux (sans symptômes) ont  été examinés par deux radiologues . Les dimensions relevées par l’imagerie IRM ont été triées par le sexe, l’âge, le niveau spinal et la grandeur du sujet.

Les résultats sont les suivants.

C1 = 10.7 mm à 19.7 mm
C3 = 9.4 mm à 17.2 mm
C6 = 9.2 mm à 16.8 mm
Source : Normative MR cervical spinal canal dimensions. Radiology. 2014 Apr;271(1):172-82. doi: 10.1148/radiol.13120370. Epub 2013 Dec 12.


Plusieurs régions anatomiques de la colonne vertébrale cervicale peuvent contribuer à rétrécir l’espace  du canal vertébral : le corps vertébral (ostéophyte), le disque intervertébral, le ligament jaune, et la dimension osseuse du canal.

 

Cas clinique du Dr Sicotte - HERNIE DISCALE CERVICALE C4-C5 | SYMPTÔMES DU PATIENT |

  • Difficulté à fermer rapidement la main gauche
  • Perte de sensation sur le dessus de l avant-bras
  • Perte de force de la main gauche (main dominante)
  • Fatigue à l’épaule

HISTORIQUE
Plusieurs échecs thérapeutiques ont précédé la visite à notre clinique de cet homme de 32 ans. Initialement soigné pour une douleur entre les omoplates, qui masquait les symptômes de la hernie discale cervicale, le patient retrouve après quelques soins la sensation cutanée et la force musculaire de son bras gauche. Au début des soins, on mesure la force musculaire du patient à l’aide d’un dynamomètre. Il est utilisé tout au long afin d’évaluer l’efficacité des soins. Cet instrument donne des résultats fiables ( Radiculopathy, Journal of Manipulative & Physiological Therapeutics Volume 37, Issue 3, Pages 206–210, March–April, 2014 ).

 

 

EXAMEN
Il fut évident après l’examen en cliniqu qu’une hernie discale cervicale était présente. Une IRM révèle une corrélation entre l’examen physique du patient et ses symptômes. La hernie discale foraminale se situe à C4-C5.

TRAITEMENT
Il fut pris en charge immédiatement après le visionnement de l’imagerie qui avait confirmé le diagnostic. Le graphique ci-dessous représente les progrès du patient d’après son évaluation objective par l’échelle visuelle analogue ÉVA (1 à 10). Ce système, unique à notre clinique, nous permet de suivre adéquatement les progrès du patient. Chaque soin est minutieusement planifié afin de rendre le patient autonome et sans douleur le plus rapidement possible.

MÉTHODE
flexion-distraction Cox® cervicale.
Voir Coxtechnic.com

 

NEUF EFFETS PHYSIOLOGIQUES DE LA MÉTHODE COX® (1973)

 

La méthode Cox® existe depuis plus de quarante ans. Elle a fait ses preuves mondialement. Les recherches sont nombreuses (Publications on COX® technic and chiropractic care outcomes by Cox and Colleagues as of 8/27/12). La technique consiste à appliquer une distraction aux niveaux de la région lombaire ou cervicale en cause afin de soulager le patient de sa douleur discale. Ne pas confondre les tractions lombaires qui, elles, s’appliquent à plusieurs segments sans toutefois être spécifiques à un segment. Le succès de la méthode Cox® repose sur l'habileté du clinicien de bien appliquer les protocoles cliniques afin d’optimiser les progrès du patient.

Voici un sommaire des quelques bienfaits de la méthode Cox® dans le cas d'une hernie discale cervicale.

Neuf bienfait de la méthode Cox pour hernie discale

LA RECHERCHE
La pression intradiscale lors de la méthode Cox pour hernie discale ou sténose foraminale.

Source : Intradiscal Pressure Changes during Manual Cervical Distraction: A Cadaveric Study : (Les variations de pression intradiscale lors des distractions cervicales manuelles: une étude cadavérique. 2013)

 

Deux conditions pour confirmer une hernie discale: un examen physique adéquat d'un clinicien expérimenter et 2 une imagerie IRM pour confirmer l'étiologie.

 

-Ouvre les foramen de 28% lors d'un traitement

Ouvre le foramen de 28 % (1)

Lors d’un soin, le clinicien prend contact sur l’épineuse vertébrale. Le patient a normalement le ou les membres inférieurs sécurisés à l’extrémité de la table. La table est automatisée pour osciller de 1,25 cm à 6 cm toutes les 3-8 secondes, vers l’axe -Y du patient (traction vers le bas). Au même moment, le clinicien appuie sur l’épineuse, mais vers le haut (l’axe +Y). Cette manœuvre cause une ouverture du foramen pouvant aller jusqu’à 28 % (1) de son diamètre original. Résultat : moins de douleur causé par le nerf pincé.
-Diminue la pression intradiscale lors d'un traitement de la méthode Cox®.

Diminue la pression intradiscale

Sous distraction, le disque peut atteindre -192 mm Hg. Cette pression négative favorise la rétraction de la matière discale (exception : séquestre discal). Résultat : diminution de la douleur causée par une radiculopathie compressive.[ Recherche : Intradiscal Pressure Changes during Manual Cervical Distraction: A Cadaveric Study : (Les variations de pression intradiscale lors des distractions cervicales manuelles: une étude cadavérique. 2013)]
-Stimule la résorption de matière discale lors d'un traitement de la méthode Cox®

Stimule la résorption de matière discale

 Il existe un phénomène d’aspiration de la hernie sous pression négative. Toutes les matières non solides ont tendance à se propager vers la région de moindre résistance. Résultat : Temps de guérison diminué, ce qui peut éviter une chirurgie hâtive.
-Augmente la micro circulation sanguine  lors d'un traitement de la méthode Cox®

Augmente la micro-circulation sanguine

Une multitude de minuscules vaisseaux sanguins (artères, veines et vaisseaux lymphatiques) redeviennent sujets à un flot sanguin normal. Ceci influence le transfert de métabolites vers le nerf afin d’assurer une transmission nerveuse adéquate. Résultats : diminution de l’engourdissement, augmentation de la sensation cutanée, etc.
-Réduis la pression sur le nerf vertébral lors d'un traitement de la méthode Cox®

Réduit la pression sur le nerf vertébral

Une pression de 10 mm Hg cause des symptômes neurologiques chez le patient. Une légère distraction est suffisante pour réduire la pression sur le nerf. Il est possible dans certains cas de diminuer le sentiment d'engourdissement ou de picotement d’un patient dans un membre supérieur ou inférieur après 2-4 minutes de distraction.

-Améliore le mouvement des vertèbres lors d'un traitement de la méthode Cox®

Améliore le mouvement des vertèbres

Puisque la table Cox® s’articule en trois dimensions, sur les axes X, Y et Z, le clinicien peut travailler chaque segment afin de lui rendre sa mobilité vertébrale. Résultats : Cela favorise l’activation des mécano-récepteurs qui inhibent la douleur. La diminution de prise de médicament et l’augmentation de l’activité physique aident le patient à retrouver une vie mentale et physique normale.

-Favorise la réaction anti-inflammatoire lors d'un traitement de la méthode Cox®Favorise la réaction anti-inflammatoire

Les nerfs et les vaisseaux sanguins sont responsables de provoquer une réaction anti-inflammatoire. Un nerf et un vaisseau sanguin qui fonctionne bien peut optimiser une résorption naturelle de la matière discale.
-Diminue le spasme musculaire lors d'un traitement de la méthode Cox®

Diminue le spasme musculaire

Les récepteurs à l’intérieur des capsules facettaires, les muscles et les ligaments sont dépolarisés afin de réinstaurer les réflexes spinaux physiologiques (normaux).

-Réduis la pression sur le nerf vertébral lors d'un traitement de la méthode Cox®

Active les récepteurs vertébraux

Chaque type de récepteur (type 1 et 2, α, β) local a une fonction dans le maintien de la posture et du tonus musculaire. Les réflexes physiologiques spinaux reçoivent des signaux de mouvement vertébral qui sont physiologiques (normaux).  Le mouvement couplé des vertèbres, mouvement naturel de la vertèbre en trois dimensions, est essentiel au maintien d’une colonne vertébrale fonctionnelle etl sans douleur. Résultat : le clinicien travaille chaque articulation pour activer ses récepteurs.